L'innovateur de la Compagnie.



 


Joseph de Riquet de Caraman, 17e prince de Chimay, est un diplomate et industriel belge né à Paris le 20 août 1808 et mort à Londres le 12 mars 1886.

Le 30 août 1830, il épouse à Paris Émilie Pellapra (1806-1871), veuve en premières noces du comte de Brigode. Ils ont quatre enfants :

Marie Thérèse Emilie (1832-1851), comtesse de Lagrange ;

Marie Joseph Guy Henry Philippe (1836-1892) (ép. Marie de Montesquiou-Fezensac puis Mathilde de Barandiaran) ;

Valentine (1839-1914), Princesse Paul de Bauffremont puis Princesse Georges Bibesco ;

Eugène (1847-1881) (ép. Louise de Graffenried-Villars).

Il mène la négociation qui aboutit au traité d'amitié entre les Pays-Bas et la Belgique à la suite de l'abjuration du prince d'Orange garantissant l'indépendance de la Belgique. Il contribue à établir les relations diplomatiques entre le royaume de Belgique et les cours de Toscane et de Naples, le Vatican et la Confédération germanique.

Il finance la réfection de l'abbaye de Chimay. En 1858, il prend la tête d'un consortium d'actionnaires qui fondent la Compagnie de Chimay, une des premières compagnies de chemin de fer belges.

La résidence parisienne de Joseph de Riquet de Caraman est l'hôtel de Chimay, construit par François Mansart, mais fortement remanié au XVIIIème siècle, situé n° 15 quai Malaquais. Cet hôtel a été vendu en 1883 à l'École des Beaux-Arts.

En Belgique, il possède le château de Chimay. En 1863, il y fait construire par les architectes Hector-Martin Lefuel et Cambon le théâtre, inspiré du théâtre Louis XV de Fontainebleau.

 
 


Le grand Prince




Les armoiries du Grand Prince




Son acte de décès

Il est exactement
 
Publicité
 
 
Vous êtes le : 101621 visiteurs MERCI de votre visite.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=