Le plus grave accident

L’accident de chemin de Fer de Villers-la-Tour. (3 janvier 1941)

 
Les accidents sur le réseau de la ligne de chemin de fer de la Compagnie de Chimay furent peu nombreux.
 
Le plus grave de tous se produisit à Villers-la-Tour le 3 janvier 1941 à 20h25.
Un train de voyageurs venant de Chimay vint tamponner un convoi de 1200 tonnes arrêté en gare.
 
Les wagons lourdement chargés de pièces de fer destinées à la construction d’un pont à Revin en France, wagons tirés par deux grosses locomotives, constituaient un bloc d’arrêt inébranlable aux voitures légères du train de voyageurs dont était formé le train venant de Chimay. Celui-ci avait été, par erreur, aiguillé sur la même voie que le train en stationnement.
 
Le mastodonte tamponné était conduit par du personnel allemand peu familiarisé avec la signalisation en usage sur cette voie. Le tribunal institué pour découvrir les responsabilités siégea durant de longues heures et établit des conclusions voilées d’ambiguïté.
Le bilan s’est avéré très lourd : 8 tués dont le chef-garde Charles Demiddelaer de Chimay, 14 blessés graves et 12 légers.
 
Tous les témoins de cette tragédie ont décrit l’atmosphère hallucinante de cette nuit d’hiver par une température glaciale, les cris et les appels angoissés des blessés qu’il était mal aisé de secourir dans l’obscurité car, à cause de l’état de guerre, l’éclairage était interdit.
 
Il faut souligner le sang froid du chef de gare Gaston Leroy qui organisa les premiers secours en prenant notamment l’initiative d’appeler tous les médecins des environs. Il faut savoir en effet à cette époque, il n’existait pas de services d’ambulances dans la région de Chimay.



Ce qui reste d'un des wagon
Il est exactement
 
Publicité
 
 
Vous êtes le : 87842 visiteurs MERCI de votre visite.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=