CHIMAY ET LE VICINAL


Un peu d'histoire

 
Le 28 mai 1884 est créée la "Société Nationale de Chemin de fer de Petite Section" : l'écartement de la voie est métrique et de 1m435 pour le chemin de fer normal.
 
Dès le 24 juin 1885, cette société devient la S.N.C.V.[1], celle-ci durera 105 ans. Le 31 décembre 1990, elle se scindera en deux, les T.E.C. au sud et DE LIJN au Nord.
 
Origine
 
La ligne desservait les communes de Bourlers – Forges – Rièzes – Cul-des-Sarts – Petite- Chapelle.

La ligne portait le numéro : ligne 427.

Selon les premiers projets la voie prenait naissance rue de l'Athénée
, en face de la gare ; elle se dirigeait vers le viaduc de Virelles pour éviter la traversée de la ligne du chemin de fer, et longer la cour aux marchandises de la gare, parallèlement à laquelle était établie une gare vicinale de transbordement. Le dépôt principal était placé à proximité de la gare de Chimay.
Trois pétitions furent envoyées à l'Administration Communale pour la création du point de départ de ligne vicinale ; finalement la S.N.C.V. installa deux points d'arrêts : au , destiné au transbordement des marchandises. (Au niveau de la gare chemin de fer) au , place Léopold pour les voyageurs.
                     
La ligne empruntait ensuite l'accotement de droite, de la route Chimay-Bourlers ; point de jonction des voies marchandises et voyageurs.
  

Les communes de Forges et de Bourlers avaient au point de vue de leurs industries, réclamés une voie à grande section pour éviter le transbordement des caveaux de céramiques toujours chargés en vrac. Pour tenir compte de ce fait, la partie de ligne entre la gare de Chimay et la station vicinale de Forges fut complétée par une voie à écartement de 1,435 m encadrant celle de 1m. La ligne fut donc établie au moyen de quatre files rails.

 
Sur les rails extérieurs passaient les wagons du "grand" chemin de fer tirés par une machine vicinale étant donné que les rails n'étaient pas conçus pour supporter le poids d'une locomotive de la Cie de Chimay.
 
L'autorisation de la création de la ligne Chimay – Forges – Cul-des-Sarts – Petite-Chapelle – Couvin fut octroyée le 16 mai 1898.
 
Ouverte entre Chimay et Petite Chapelle en 1903, elle fut démontée, aux fins de récupération de matériel, par les Allemands pendant la 1ère guerre mondiale, puis rétablie. La voie présentait la particularité de disposer de quatre files de rails sur 5,550 km entre Chimay et Forges (où se trouvait le dépôt SNCV) afin de pouvoir acheminer des wagons à l’écartement standard (1.435 m) de Chimay aux diverses entreprises de Forges. Le trafic voyageurs fut supprimé en 1954 sur la ligne, mais le trafic marchandises continua encore quelques années sur la section mixte, le service fut maintenu entre Chimay et Petite Chapelle jusqu'au 1 juin 1960 à l'aide des autorails ART 56, 89 et 108.

Pour les novices, les ART possédaient ce qu'on appelle "un double tamponnement" ce qui permettait de tracter les wagons du chemin de fer à écartement normal.

Depuis 1998, cette ligne fait l'objet d'un projet RAVeL.


[1] Société Nationale des Chemins de Fer Vicinaux




Photo : F. Van Dam.

 

 

Ecartement vicinal (intérieur) encadré par celui du chemin de fer.
Tractant des wagons chemins de fer un ART 108 (autorail tracteur double essieux).



Il est exactement
 
Publicité
 
 
Vous êtes le : 89589 visiteurs MERCI de votre visite.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=