ARTICLE DE PRESSE

Voici reproduit textuellement l'article de presse paru le 04 septembre 2008 dans la " Nouvelle Gazette " édition de Charleroi.

À pied, à cheval, en tram, en route!

Vingt ans déjà que les Journées du Patrimoine rassemblent des centaines de milliers de visiteurs. Après avoir ouvert les portes de belles demeures privées, partons à la découverte de quelques propositions de parcours qui empruntent un moyen de locomotion autre que la voiture.
En bus, à cheval, en tram, embarquement immédiat !

LA CIE DE CHIMAY, C'EST UNE LIGNE ET NON PAS UN CLUB DE BUVEURS DE BIÈRES.

Yves Cassart est incollable sur l'histoire de la société du chemin de fer de Chimay. À l'occasion des 150 ans de la Compagnie, il signe un deuxième ouvrage qui ravira les amoureux du patrimoine ferroviaire
Et comme ce Marcinellois, ils sont nombreux à se passionner pour l'histoire du rail. “Mon engouement
date des années 70, au décès de mon grand-père.
J'ai récupéré des documents dans une boîte, timbres et cartes postales relatifs aux chemins de fer. Ça m'a plu et j'ai contracté le virus de la collection ”, souligne l'amateur.
La Compagnie de Chimay fut la dernière Cie privée à être reprise officiellement en 1958 par la SNCB. L'ensemble de l'infrastructure ferroviaire belge bat alors pavillon national.
Sensible au progrès technologique de la moitié du XIXe siècle, le prince de Chimay convainc des actionnaires d'investir dans la création de la “Compagnie de chemin de fer Chimay”.
À l'automne 1858, le tronçon Mariembourg-Chimay est opérationnel.

Article de presse

La gare de Seloignes, l'une des 22 qui appartenaient à la Compagnie

Le rail poursuit sa route jusqu'à Momignies et Anor en France. En évitant les fonds des vallées et les ouvrages d'art. Un choix dicté par des impératifs économiques. La ligne unique de la Cie de Chimay partait
d'Hastière, montait dans l'Entre-Sambre et Meuse via Agimont et aboutissait à Mariembourg.
Pour poursuivre jusqu'à Anor.
De nos jours, 60 km de lignes (Hastière Mariembourg) ont été reconverties en RAVeL. Une voie lente est en projet jusqu'à Momignies. Yves Cassart a alimenté sa curiosité ferroviaire dans les bourses de philatélie,
de vieux papiers, aux Archives nationales françaises à Roubaix et aux archives de la SNCB.
Son livre évoque l'historique de la compagnie, les directeurs qui se sont succédé à sa tête, le matériel roulant, les photographies des 22 gares qui jalonnaient le parcours...
Le livre édité pour les 140 ans de la Cie est épuisé, alors les amateurs ont intérêt à retenir l'un des 250 exemplaires vendus au prix de 25 € lors des journées du patrimoine.
L'hôtel de ville de Chimay accueille une exposition célébrant le 150e anniversaire de l'arrivée du premier train en gare de Chimay.
Yves Cassart, lui, conduira un vieux tram au départ du Musée du Vicinal, rue du Fosteau à Thuin. «

C.B.
 

 

Il est exactement
 
Publicité
 
 
Vous êtes le : 89589 visiteurs MERCI de votre visite.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=